Articles | Grands notables du Cher

Grands notables du Premier Empire : Loiret

Alain Duran

Grands notables du Premier Empire : Loiret

In - 8 , br. , couv. ill. coul. , ill. nb. , 316 pp. Volume 31 de la collection de l' Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales , publié sous la direction de Louis Bergeron , Guy Chaussinand - Nogaret et Mathieu Marraud . Ouvrage fondamental pour l' histoire du Loiret et sa classe dirigeante issue tant de l' Ancien Régime que de la Révolution et de l' Empire .

In - 8 , br. , couv. ill. coul. ,ill. nb. , 316 pp. 40€

 

Terroir à la fois agricole et industriel, le département du Cher a joui d'un climat politique apaisé tout au long du Premier Empire. Le pouvoir s'y incarnait dans une élite dominante de notables, dont quelques-uns ont laissé leurs noms dans les pages de l'Histoire de France : le maréchal Macdonald, les députés Baucheton, Bengy de Puyvallée et Heurtault de Lamerville, le magistrat Sallé de Chou ou l'industriel Aubertot. Ils étaient entourés par des acteurs locaux moins connus mais parfois tout aussi influents, qui étaient de grands propriétaires fonciers, des fonctionnaires de l'état, des militaires, des administrateurs locaux, des notaires et des négociants. Une enquête historique approfondie a permis de reconstituer l'existence, l'origine, la fortune et les goûts de chacun d'entre eux. Les quatre-vingt-dix notices biographiques contenues dans ce livre en sont l'aboutissement.

	Sous l'apparence d'un dictionnaire, émerge une galerie de figures qui compose autant de vignettes pittoresques au travers desquelles revit le Cher sous le Premier Empire. On y embrasse des destins riches en péripéties, confrontés à la traversée d'une des périodes les plus intenses de l'Histoire de France. Triomphes et déboires, ambitions et convictions, roueries et naïvetés, conformismes et excentricités, hasards et calculs, hardiesses et craintes, connivences et confrontations, animosités et adhésions, accomplissements et déconvenues, tous les rebondissements s'y croisent, s'y entremêlent, et parfois s'y contredisent. À travers eux, l'emprise de Napoléon sur le Cher est tout autant démontrée que relativisée. 	Ces quatre-vingt-dix portraits sensibles sont tout à la fois de palpitantes tranches de vie et de subtiles études de caractères. Leur kaléidoscope dessine les contours d'un absorbant roman du pouvoir, riche de tous les ingrédients d'une foisonnante fresque de la province.